L’inconscient

Se relier à son inconscient et unifier sa psyché

 

L’inconscient est un concept de la psychologie moderne apparu vers la fin du XIXe siècle, bien que des penseurs plus anciens aient pressenti en d’autres termes cette part insaisissable de l’être humain. L’inconscient désigne toute activité psychique et métabolique du fonctionnement humain qui échappe à la conscience de l’individu.

 

Pour sonder les profondeurs de notre inconscient, libérer des mémoires du passé, des émotions enfouies, améliorer son bien-être et le cas échéant pour se soigner, il existe de nombreux outils :

écrire ce qu’on ressent, pleurer, crier, gesticuler, taper dans des coussins…

la pensée positive, la méditation, la relaxation, la prière, la visualisation créatrice, l’introspection, l’interprétation des rêves

marcher dans la nature, dormir suffisamment en fonction de son âge, les massages, le rire, montrer son amour et son affection à ses proches…

adopter une alimentation naturelle et équilibrée, se remettre au sport ou en essayer un nouveau, toutes sortes d’activités qui font du bien au corps et à l’âme, réfléchir à ce que nous voulons vraiment faire dans notre vie et ce que nous ne voulons plus…

diverses thérapies : les thérapies psychocorporelles, les thérapies analytiques, l’EMDR (pour traiter les traumatismes psychiques), l’apprentissage de la communication non-violente, l’accompagnement des personnes en fin de vie…

sans oublier un outil thérapeutique précieux et complémentaire : le temps.

 

Toutes ces activités permettent de « nettoyer » son esprit, c’est une forme d’hygiène spirituelle qui est en fait aussi indispensable que l’hygiène corporelle. En utilisant quotidiennement ou du moins régulièrement ces diverses pratiques, il est possible de se reconnecter avec notre inconscient, qui parfois entrave nos décisions et oriente notre vie dans une direction qui n’est pas celle que nous souhaitons consciemment. En unifiant notre psyché, nous avons la possibilité d’agir plus librement.

 

Guérir l’esprit pour guérir le corps

Parmi les outils proposés ci-dessus, la visualisation créatrice est une technique efficace et peu connue, c’est pourquoi je souhaite la présenter plus en détail dans cette section. Cette technique peut s’utiliser seul ou accompagné d’une « personne guide » avec laquelle vous dialoguerez tout au long du processus. Préparez-vous un créneau de deux heures pour effectuer cette séance, dans un endroit agréable et calme, afin de pouvoir plonger en profondeur dans votre inconscient. Il est important d’avoir suffisamment de temps pour se relaxer avant de débuter le processus, et à la fin de pouvoir sortir tranquillement de cet état de conscience modifié :

 

« Allongé sur un lit ou un canapé dans une pièce tamisée, détendez-vous quelques instants, respirez calmement puis quand vous vous sentez prêt, imaginez-vous quand vous étiez un fœtus dans le ventre de votre mère. Sentez les émotions rattachées à cette image. Laissez partir cette image puis visualisez-vous tel que vous êtes aujourd’hui, dans un lieu paisible et baigné par le soleil. Imaginez qu’un rayon de soleil vient jusqu’à vos lèvres et que vous l’aspirez, essayez de remplir tout votre corps avec cette lumière. Laissez partir cette image, visualisez-vous à nouveau dans le lieu de  votre choix, puis laissez venir ce qui vous vient à l’esprit sans y réfléchir même si cela n’a aucun sens pour vous : des formes, des couleurs, des symboles, des objets, des êtres réels ou non… Mettez à chaque fois ces images dans un joli sac ou une boîte, fermez ce sac ou cette boîte, puis appelez deux anges qui vont l’emporter au loin. Prenez votre temps et répétez ce processus. Si vous faites cette séance à deux, votre accompagnateur, par des questionnements, par ses perceptions, par sa guidance, va vous aider à faire émerger des images de votre inconscient.

Une fois ce processus achevé, remerciez vos anges avant de vous séparer d’eux. Puis visualisez-vous à nouveau et faites entrer un petit cristal de roche en vous, par le nombril par exemple. Imaginez que ce cristal se liquéfie et se propage dans tout votre corps, dans tous vos membres jusqu’aux extrémités. Cela vous fait briller et rayonner. Prenez bien le temps de vous visualiser ainsi, puis fusionnez cette image avec votre corps réel afin de lui transmettre cette énergie et cette lumière. Pour finir cette séance, visualisez-vous sur la planète du Petit Prince, les jambes bien ancrées sur le sol. Laissez votre cerveau imaginer ce qu’il veut, ressentez les sensations… Sortez doucement de cet état de relaxation, étirez-vous si vous en avez envie. »

 

En travaillant sur sa psyché grâce aux divers outils proposés dans ce chapitre, des prises de conscience peuvent avoir lieu et des changements de vie peuvent s’effectuer naturellement, entraînant la guérison spontanée de troubles psychosomatiques. Mais parfois il sera nécessaire de rechercher précisément quels sont vos « conflits intérieurs inconscients » pour y remédier. En effet, si vous avez un conflit intérieur inconscient qui reste bloqué dans votre psyché, les problèmes de santé qui y sont liés ne disparaîtront pas. Le conflit doit être ramené à la conscience et/ou résolu par des actions significatives. Ainsi seulement une guérison complète sera possible.

 

Exemples de conflits :

un manque de flexibilité qui nous empêche d’avancer et de progresser,

un rythme de vie effréné qui ne nous permet pas de vivre de manière équilibrée,

un métier ou des conditions de travail qui ne nous conviennent pas du tout,

un logement, une ville, un pays où l’on ne se sent pas bien,

des personnes irrespectueuses que nous continuons à côtoyer,

des traditions qui nous empêchent de vivre comme nous l’entendons,

des certitudes qui nous aveuglent et nous font faire des mauvais choix,

être obligé de poser des actes qui sont en contradiction avec nos valeurs,

etc.

 

Pour résumer, des conflits psychologiques inconscients très intenses peuvent parfois se transformer en maladie. Pour soigner ces troubles psychosomatiques, le seul véritable remède est de prendre conscience du ou des conflits sous-jacents et dans certains cas de poser des actes pour les solutionner. Les outils proposés au début de ce chapitre peuvent vous y aider. Grâce à ces pratiques, vous aurez une plus grande marge de manœuvre pour agir en conscience. Cependant, gardez à l’esprit que la vie est fluctuante et imprévisible, et que nous ne faisons pas toujours ce que nous voulons.